< retour

COPADECOM

Comité consultatif pluri acteurs pour la décentralisation et le développement local des communes

C’est une plate forme de concertation et d’échanges qui sert d’interface entre la  commune et la population a la base.


Date de création : 12 Août 2005


Mission: Le COPADECOM se donne pour mission d’apporter une contribution dynamique à la mise en œuvre du processus de décentralisation et de développement local des communes privilégiant la participation optimale de toutes les couches de la population dans la gestion des affaires et au débat public.


Objectif global : Accompagner les initiatives locales de développement susceptibles de dynamiser la vie citoyenne et de faciliter l’appropriation par les populations des politiques, des stratégies de coopération et le processus de la décentralisation et du développement local des communes

 

Objectif spécifiques :

  1. faciliter la construction des organisations de la société civile au sein des collectivités locales décentralisées ;
  2. créer une synergie entre les différents acteurs de développement dans le cadre de la mise en œuvre du processus de décentralisation et de développement local des communes.

Relations existantes entre la Commune de Mbalmayo et la société civile - Expérience du COPADECOM

  • concertation et échanges entre les deux structures (PDC, campagne de sensibilisation, comité de développement etc…)
  • convention de partenariat entre les deux structures en voie de signature ;
  • soutien financier et matériel de la commune à certaines activités du COPADECOM
    réunions et rencontres conjointes ;
  • appui au suivi et à la mise en place des comités de développement ;
  • renforcement des capacités du conseil municipal et des populations par COPADECOM;
  • campagne de sensibilisation dans les quartiers.

 

Exemple d'une activité conjointe - La campagne de sensibilisation

Déroulement :
1 - préparation

- réunion préparatoire (stratégie méthode, contenu, cible etc…) ;
- découpage de la ville et choix des quartiers ;

2 - organisation de la campagne (lieu invitation et logistique)
3 - déroulement (discours, exposé, messages et débats …)
4 - capitalisation (évaluation et rapportage) ;
5 - suivi et mise en place des comités de développement.
6 - évaluation de la campagne.


NB : LE COPADECOM bénéficie d’un appui technique et financier du DED

Résultats obtenus

1 - COPADECOM et Commune 

  • consultation accrue des conseillers par le maire ;
  • la facilitation par le COPADECOM de l’élaboration du PDC 2008-2012 ;
  • mise en place de 5 comités de développement qui jouent l’interface entre la base et la commune ; c’est-à-dire soumettent leurs doléances au conseiller municipal du ressort qui a la charge et le devoir de soutenir et de défendre ces doléances auprès du conseil municipal
    De plus les doléances formulées par les comités de développement constituent des outils de mesure comparée de leur intégration dans le PDC.
  • environ 800 habitants et leaders d’opinion sensibilisés sur les textes de loi relatifs à la décentralisation ;
  • la commune prend conscience de la nécessité de travailler avec les groupes sociaux structurés ;
  • l’esprit démocratique est renforcé;
  • les expériences de collaboration entre le COPADECOM et la commune de MBALMAYO sont capitalisées et diffusées.
  • 2 - Au sein du COPADECOM

  • Renforcement mutuel des capacités ;
  • L’échange d’information ;
  • La concertation permanente autour d’intérêt sollicitant une position commune de la société civile locale ;
  • Une plus grande  visibilité  du champ d’intervention de chaque organisation ;
  • La diminution du chevauchement dans les communautés ; c’est –à-dire les ONG membres du COPADECOM  harmonisent leur intervention sur le terrain.
  • Ouverture des débouchés d’appui techniques et financiers pour ses membres
  •  Les blocages

    • la faible capacité financière du COPADECOM;
    • le COPADECOM ne sert pas d’instrument de positionnement politique à l’exécutif communal actuel ; c’est -à -dire que le caractère apolitique du COPADECOM affiche peu d’intérêt à la classe politique aux affaires.
    • Compétence insuffisante sur le thème de la décentralisation.
    • Absence d’un cadre formel de dialogue et de concertation entre élus et OSC
    • Non application du PDC élaboré

  • Perspectives
    • L’extension des campagnes et de sensibilisation dans d’autres communes ;
    • Voyages d’échange dans d’autres  zones (réseaux) ;
    • Accompagnement des comités de développement au plaidoyer auprès du conseil municipal pour appliquer le PDC ;
    • Publication et distribution d’un mémoire de bonnes  pratiques sur le partenariat entre OSC et commune.
    • Plaidoyer des comités de développement auprès de l’exécutif communal pour mettre en application le PDC.
    • Après un échange entre l’équipe du DED et les membres du COPADECOM, la visite a pris fin avec des vœux émis pour que ce genre d’initiatives soit régulier.

    Alternatives Durables

    Bienvenue sur le site de Alternatives Durables pour le Développement (ADD), ONG Camerounaise active dans la gestion des ressources naturelles, la santé communautaire, la gouvernance locale et la décentralisation.

    Email again:

    Recevez nos nouvelles

    Si vous désirez rester au courant des nouvelles et activités de Alternatives Durables, inscrivez-vous sur notre lettre d'information :
    llez-y, commencez à taper ...