commerce du bois issu du secteur informel 

> Retour

Nom du projet

Réduction du commerce du bois issu du secteur informel et illégal au Cameroun.

Brève description

Les forêts constituent un potentiel important dans la survie des communautés riveraines et sont en même temps un fournisseur de revenu pour les industries de transformation. Cependant, elles deviennent de plus en plus surexploitées de par les effets anthropiques (agriculture itinérante sur brûlis etc) que par l’exploitation du bois d’œuvre. Les tendances relevées depuis quelques années montrent une dégradation progressive des espaces forestiers. Bien qu’il existe des industries forestières légalement implantées dans ces zones forestières, on assiste à une recrudescence du sciage anarchique du bois. De plus, ce bois se retrouve à 100% dans les marchés ce qui augmente l’utilisation du bois illégalement produit. 

Les populations riveraines qui devraient bénéficier de retombés de l’exploitation forestière, ignorent pour la plupart les lois et règlement qui régissent cette exploitation. Les précédents projets menés par ADD dans le cadre de la gestion durable des ressources naturelles, dans la zone avec l’appui des bailleurs de fonds et en collaboration avec divers partenaires locaux, ont permis de constater que (1) le bois illégal est fortement utilisé sur le marché Camerounais (2) les lois et règlements régissant le secteur forestier ne sont pas totalement mis en application.

Objectifs du projet

Le projet va contribuer à l'amélioration dans l’application des lois forestières nationales et la gouvernance au Cameroun dans le but de (1) valoriser et diversifier le commerce international des bois tropicaux adossé à des forêts en gestion durable et (2) d'aider à faire reculer la pauvreté

Objectifs spécifiques

  1. Améliorer l’application de la loi ainsi que les nombreux textes qui existe au Cameroun en rapport avec la gestion des forêts, à travers une meilleure synergie et coopération entre les différents acteurs (secteur privé, OSC, Administration des forêts, communauté à la base, etc.).
  2. Accroître les revenus des communautés à travers leur capacitation sur des techniques de transformation du bois à très haut rendement et à travers la mise en place des conditions transparentes du marché relatif à la filière bois.
  3. Accroître la valeur du bois issu des FC à travers leur intégration dans les processus internationaux (FLEGT, certification FSC)

Résultats attendus

  • le bois illégal consommé dans le marché national est réduit de moitié,
  • Les forêts communautaires sont transformées en véritables entreprises communautaires;,
  • les acteurs (exploitants, populations et administration) ont ratifiés la charte des bonnes conduites en ce qui concerne la gestion des forêts,
  •  l'observatoire régional (pour le Centre le Sud et l'Est) des droits environnementaux existe, fonctionne et s'est affilié à OMC,
  •  Une centrale d'achat de bois des FC existe à Yaoundé,
  •  Le bois issu des FC impliquées dans le projet a acquis une valeur ajoutée du fait de leurs adhésions aux processus internationaux (certification FSC, APV du FLEGT),
  •  Les résultats ainsi que les leçons apprises, sont capitalisées, diffusées et échangées au Cameroun et dans les sous région
  • Un manuel de bonnes pratiques du projet est produit au terme du projet

Lieu d’exécution

Cameroun, régions du Centre, Sud et Est. Cette zone appartient au domaine de la forêt équatoriale de type guinéen, toujours verte à Césalpiniacées, avec une superficie évaluée à 225.675 km². La structure géologique est essentiellement constituée du complexe de base mis en place au précambrien inférieur. Elle est dominée par les roches métamorphiques telles que le gneiss, migmatites, schistes et quartz.

Groupes cibles

Les forêts communautaires et bénéficiaires finaux ci-après :

-   Région de l’Est : FC de Messamena (UFCOMBI), FC de MOANGUE le Bosquet (FC Baka)

-   Région du Centre : FC de ADIZAN dans le village d'Abang, FC de COVIMOF à FAEKEKE II

-   Région du Sud : FC de BIBOULEMAM, FC de NDJABILOBE, FC de Nlende Dibéa, FC d'Akak

Partenaire technique

Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF)

Partenaire Financier: (Recherché)

Période de réalisation

12 mois (dès obtention des financements)

Alternatives Durables

Bienvenue sur le site de Alternatives Durables pour le Développement (ADD), ONG Camerounaise active dans la gestion des ressources naturelles, la santé communautaire, la gouvernance locale et la décentralisation.

Email again:

Recevez nos nouvelles

Si vous désirez rester au courant des nouvelles et activités de Alternatives Durables, inscrivez-vous sur notre lettre d'information :
llez-y, commencez à taper ...