Promotion de l’Hygiène en milieux Urbains et Péri-urbains 

> Retour    

Nom du projet

Projet d’Appui à l’Assainissement et à la Promotion de l’Hygiène en milieux Urbains et Péri-urbains pauvres au Cameroun (PAAPHY-UC)

Brève description du projet

Le Cameroun est entré depuis quelques années dans un processus irréversible de la décentralisation. Dans ce processus, un accent particulier est mis sur la fourniture aux populations des services sociaux de base (eau, électricité, soins de santé, éducation, etc.). Il est cependant remarqué  que les services d’assainissement de base et de promotion de l’hygiène restent encore très peu développés ; d’où la recrudescence ces dernières années des maladies du péril fécal et particulièrement la remontée en puissance du choléra qui a endeuillé ces dernières années de nombreuses familles camerounaises. Cette forte remontée des maladies du péril fécal est due non seulement à une absence des latrines appropriées dans les ménages en milieux urbains et péri urbains pauvres (majoritaires dans notre pays), mais aussi à des conditions d’hygiène et d’assainissement insuffisantes.

Objectifs du projet

Favoriser un accès plus accru et durable des populations vulnérables des zones urbaines et péri-urbaines des régions cibles aux infrastructures d’assainissement de base améliorées et aux conditions d’hygiène viables afin de réduire les taux de mortalité et de morbidité liées aux maladies du péril-fécal.

Objectifs spécifiques

  1. Permettre la construction de 1200 latrines améliorées  à utilisation simple pendant la durée du projet et favoriser leur fonctionnement normal (collecte, stockage, transport et traitement des excréments) ;
  2. Concevoir et mettre en œuvre un programme d’information, de sensibilisation, d’éducation et de développement des capacités des populations afin de promouvoir des conditions d’hygiène et d’assainissement de base viables et durables.
  3. Réhabiliter et ou assurer la maintenance,  l’entretien et le fonctionnement normal (collecte, stockage, transport et traitement des excréments) des installations  et systèmes d’assainissement de base existants en favorisant chez les bénéficiaires un transfert de compétences pour assurer leur durabilité.

Résultats attendus

  • 13 villes camerounaises des régions ciblées et au moins 25 000 personnes sont directement touchées par le projet,
  • 1 200 Latrines améliorées  à utilisation simple sont construites et entretenues,
  • des supports de diffusion, d’information, de sensibilisation et d’éducation des populations sur les conditions d’hygiène et d’assainissement de base viables et durables sont conçus et multipliés pour une large diffusion,
  • Les conditions d’hygiène et d’assainissement de base sont largement vulgarisées au sein de la population camerounaise,
  • Un développement des capacités des bénéficiaires à travers des sessions de formation théorique et pratique sur l’utilisation, la maintenance,  l’entretien  et le fonctionnement normal des latrines construites ainsi que les systèmes et installations d’assainissement réhabilités ou construits est réalisé,
  • Les installations et systèmes d’assainissement de base existants sont réhabilités, et entretenus pour leur fonctionnement normal (collecte, stockage, transport et traitement des excréments),
  • Un magazine trimestriel du projet est produit et distribué régulièrement,
  • Un manuel de bonnes pratiques du projet est produit au terme de ce dernier

 Lieu d’exécution

Cameroun, régions du Centre, Sud, Est, Littoral, Ouest.

Groupes cibles

Les populations vulnérables des 13 villes bénéficiaires du projet : Yaoundé, Douala, Bafoussam, Ebolowa, Bertoua, Abong-Mbang, Sangmelima, Mbalmayo, Edéa, Obala, Belabo, Ebebda), les autorités municipales des localités touchées par le projet, les entreprises d’assainissement, les entreprises se trouvant dans les zones cibles, les Acteurs Non Etatique des localités cibles.

Bénéficiaires finaux

Les habitants des zones touchées par le projet, la communauté éducative des établissements scolaires touchés par le projet,  les usagers des lieux publics où seront installées les latrines (centres de santé et ou hospitaliers touchés par le projet, etc.), les auditeurs et téléspectateurs des chaînes de radio et télévision utilisées pour passer les messages, documentaires et reportages.

Partenaire technique : (Recherché)

Partenaire financier : (Recherché)

Partenaire local

N°1 : Centre d’Appui aux Initiatives de Développement Local (CAIDEL)

N°2 : Groupement de Formation pour l’Environnement et les Métiers de la Vie (GFEMEV)

Période de réalisation

50 mois (dès obtention des financements)

Alternatives Durables

Bienvenue sur le site de Alternatives Durables pour le Développement (ADD), ONG Camerounaise active dans la gestion des ressources naturelles, la santé communautaire, la gouvernance locale et la décentralisation.

Email again:

Recevez nos nouvelles

Si vous désirez rester au courant des nouvelles et activités de Alternatives Durables, inscrivez-vous sur notre lettre d'information :
llez-y, commencez à taper ...